« Tous protectionnistes ! ... ou presque | Accueil | L'heure du choix »

28 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Philippe

@Malakine,

je suis d'accord avec toi, d'autant plus que celui qui est responsable de la sécurité depuis 7 ans est justement Sarkozy. Et il a échoué.

Il instrumentalise ce thème à l'approche des élections européennes et, avec une emphase mal venue, il énumère tout ce qui s'est produit ces derniers temps.
Il n'oublie qu'une chose, c'est de faire la liste des bavures des forces de l'ordre affolées par la nécessité de faire du chiffre.
Certains vont voter pour l'UMP qui agite ainsi le chiffon rouge!

Détail: un responsable de la lutte contre la violence à l'école aux USA a demandé de ne plus fouiller les sacs car cela entraînait une recrudescence de cette violence.

olympe

Sarkozy drague ceux qui ont voté massivement pour lui en 2007 les plus de 65 ans. il veut être sur de faire le plein de ce coté là. et il a raison, ils vont encore voter pour lui parceque tout le reste "travailler plus...", "chomage.." ne les concerne pas.

Crapaud Rouge

Sujet délicat traité, comme toujours, avec sobriété et originalité. J'ai particulièrement apprécié le distinguo entre violences "rationnelles" et "barbares". Les premières sont le fait du banditisme ancestral plus ou moins sophistiqué : les méthodes policières conviennent. Les secondes, qui sont rarement barbares mais toujours impulsives, doivent être traitées "en douceur", par la prévention, la compréhension, l'adaptation.

A mon avis, la droite exacerbe les violences à des fins électorales, et sans craindre de faire le lit du fascisme.

Signalons enfin qu'après une longue période pendant laquelle la droite aura bien serré la vis, n'importe quel gouvernement de gauche paraîtra "laxiste" en cherchant à relâcher la pression.

FBH

Excellente analyse, Mr Malakine, qui change des propos convenus sur ces sujets - insécurité, violence, exacerbation de l'individualisme, rapports de plus en plus tendus des citoyens avec l'Etat et les institutions, peur de l'avenir, etc. Et met en lumière le rôle malheureusement "historique" de Sarkozy and co dans l'accélération de cette évolution pour le plus grand profit des "forces du mal". Reste à trouver, fabriquer, inventer, la/les "courroies de transmission" capables de rassembler, transformer les énergies pour le moment éparpillées et peu organisées (si elles existent, hors du champ politique traditionnel?) pour tenter de changer le cours des choses. Pour le moment on avance dans le plus épais des brouillards, me semble-t-il. La violence de la crise que nous vivons actuellement peut-elle aider à une prise de conscience politique un tant soit peu raisonnée et organisée?

PeutMieuxFaire

Bien d'accord avec l'idée que l'insécurité est une fois de plus instrumentalisée. De là à dire que cela ne paye plus c'est un autre débat ne serait-ce que parce cela permet d'occulter temporairement les vrais problèmes.
Pas de réservoir de voix nouveau certes, mais quelques abstentionnistes potentiels à motiver, oui ! ... même si aucun ne fait partie de vos lecteurs habituels !

Malakine

@ Phillipe

Je ne sais pas si on peut dire sérieusement que sarkozy est honnête. Enfin sauf si bien sûr on est un militant de gauche décérébré qui répéte de manière mécanique des arguments tout préparé. Sérieux au sens de honnête. Je crois qu'il s'est tout de même passé des choses sur le plan du rapport à la loi depuis 2002, à commencer sur le plan routier. Les français ne conduisent plus du tout pareil. Et les chiffres sur le nombre de détenus et de GàV ne sont pas là sans cause. Je ne veux pas faire du Dupont-Aignan à reprocher à sarkozy un laxisme en matière de sécurité !

Ensuite, il y a le problème de la violence, mais comme je le dis dans ce papier, cela me semble être un problème d'une autre nature qui échappe presque entièrement à l'arsenal policier.

@ Olympe

Très juste, je voulais effectivement parler de la question générationnelle. Ceux qui sont dans la vie active et ceux qui sont à la retraite ne perçoivent pas du tout de la même manière les questions de l'insécurité économique et de l'insécurité "sécuritaire".

C'est effectivement la bonne analyse, plutôt que de dire qu'il cherche à draguer les voix du FN, il faudrait plutôt dire qu'il cherche à bétonner les voix des vieux.

@ FBH

Il me semble que le problème est plus profond que ça. La violence est une maladie de notre civilisation (comme la pollution, la solitude, le bruit, le mal de dos ...) Et que la réponse dépasse largement le strict cadre politique. Il faudrait revoir en profondeur les principes sur lesquels sont basé l'éducation des enfants. Comment ??

@ PMF

Tu crois vraiment qu'il y a des gens qui vont se décider à aller aux urnes parce que Sarko a décidé qu'on fouillerait les cartables des mômes au collège ?

Réponse le 7 juin au soir : Perso, je maintiens mon avis de séïsme avec le PS qui aura entamé sa chute finale (les sondages le donnent déjà à moins de 20) et l'UMP qui va voir sa base s'effriter dangereusement.

Gracques

Analyse partagée en tout point.

Notre hote serait il un lecteur assidu du "monde diplomatique" ? copie de la "PRAVDA" comme disait un de mes prof de droit dans les années 80 :) .

Le thème y est souvent developpé (un numéro y a été consacré il y a qque temps) le parrallèle entre une société très individualiste, très violente , avec une insécurité sociale permenente et ordre policier maximum.
L'un engendrant l'autre avec renforcement en boucle.


Cependant sans faire un lien étroit entre "delinquence rationnelle" et "barbarie individuelle" , les passerrelles sont nombreuses d'un comportement individuel déviant (brutalité, indiscipline etc..) et la délinquence proprement parasitaire (vol, escroquerie etc..).

La clef ( pas la cause première , mais l'indice et l'instrument) ne serait elle pas la forme que prend l'Etat (forte cohésion sociale , prise en charge de l'individu au travail, en dehors , dans la difficulté , au chomage, égalité....type scandinave) ou forme "libre" comme aux état unis ?.
Le paramètre bien etre économique étant important sans etre premier.

Nous autres Francais sommes profondement ambigus sur e sujet ( nous aimons l'ordre, mais souvent par les chefs et nous détestons trop d'ordre et les chefs !) TODD et sa typologie des structures familliales .
A ce soir pour lire les commentaires.

marc vasseur

@Malakine
bon cela va de soi que je partage l'essentiel de ton analyse cpdt comme PMF je suis plus sceptique sur le fait que "ça eu payé" car depuis 15 jours on assiste à un matraquage permanent sur les médias les plus écoutés ou regardés...

Crapaud Rouge

@marc vasseur: "je suis plus sceptique sur le fait que "ça eu payé" car depuis 15 jours on assiste à un matraquage permanent sur les médias les plus écoutés ou regardés..." : pas sceptique du tout en ce qui me concerne ! Les médias ne font que continuer sur leur lancée. Exemple, Libé balance un article qui nous "explique" (ou nous inculque ?) les nouveaux slogans sarkoziens : "c'est la criminalité qui favorise la misère en aggravant l'exclusion". A mon avis, les matraqueurs devraient changer de matraque, il est peu probable que les Français ne soient pas préoccupés en priorité par la crise.

Magnin

@tous
Je suis pour une fois en porte à faux avec toi (malakine) car l'insécurité pourrait non pas faire gagner Sarkosy mais fire perdre Aubry. L'insécurité est un thème de campagne typique des pèriode de crise économique, un paravent pour parler d'économie mais la gauche boboisé et anti-populaire, à l'angélisme jospinienne à repris le vent en poupe sous Aubry (ce qui n'est pas étnnant) avec son stupide printemps des Libertés qui a été un fiasco terrible.

babelouest

"La pénalisation d’un comportement vécu par les intéressés comme banal et anodin ne peut que générer des comportements violents de révolte ou de provocation. Qu’est ce qu’on cherche vraiment à travers ce genre d’initiative ? Diminuer l’insécurité, combattre la délinquance ou nourrir la violence et entretenir un climat de guerre civile entre la police et certains jeunes ?"

Pour ma part, je partirai d'un postulat : le président actuel est avant tout en guerre, qu'il a lui-même déclarée, contre l'ensemble des citoyens : de préférence ceux qui n'ont rien à se reprocher. Il veut leur inculquer de force des pseudo-idées que, caniche aux ordres, il a glanées aux pieds de son idole GW Bush. Il n'a pas du tout compris à quel point le contexte US, individualiste, très peu politisé, à la recherche de biens matériels, très enrobé de religion plus ou moins diffuse, peut fort mal se calquer sur notre comportement frondeur, attaché à des idées, plus communautaire au sens national, et en même temps moins communautariste : surtout le fait d'être riche en France va déclencher une réaction il en a trop, au lieu de l'optimiste pensée US pourquoi pas moi..... La notion d'égalité chez nous veut commencer par rabattre le caquet aux plus audacieux, considérés comme ayant écrasé les autres pour en être arrivés où ils en sont. Ce qui n'empêche pas de lutter contre la pauvreté et la précarité bien entendu.

Voilà ce qu'une personne qui n'aurait jamais dû aboutir là où elle est maintenant, veut nous entraîner par tous les moyens, y compris les plus sordides, les plus illégitimes, les plus brutaux, les plus révoltants. Si on y réfléchit bien, malgré tous les appuis qui lui sont acquis, ce n'est pas gagné. Tant mieux!

Feelgood

@tous :
Imaginez notre Président devant un parterre d'éonomistes et de blogueur politique annonçant, dans une mise en scène identique à la dernière sur la sécurité, que les boursiers et les ultra libéraux seront chassés au flash ball, que désormais, l'insécurité sociale et économique sont terminées, que le protectionnisme sera en place au 1er juillet 2009 et que en matière de misère, il veut des résultats rapides...
désolé, j'ai rèvé

Laurent, gaulliste libre

@ Malakine

Très bien vu. Le plus incroyable est que les médias laissent passer cela alors que cela fait 7 ans qu'il est en charge de notre sécurité (à une année près).

Malakine

@ Gracques

Ah non désolé, je ne lis que très rarement le monde diplomatique. Juste quand il y a un article de Sapir dans un numéro spécial sur le protectionisme.

Peut-être que la barbarie individuelle et la délinquance rationnelle est liée, mais selon moi, elles ont des causes très différentes. Si tu prends l'exemple des femmes battues, tu te rends compte que la violence est diffuse dans tous les milieux sociaux (j'ai fais mon service dans la police, je peux le confirmer)

Oui, je vois où tu veux en venir. Tu fais référence aux sociétés de type nucléaire où la composante libérale (ou individualiste) développe une atomisation de la société propice à la violence interpersonnelle. Alors que les sociétés plus intégrées (souche ou communautaire) avec le primat donné au collectif sont plus "ordonnées"

@ Marc Vasseur

Content de lire ici :-) Oui, on peut discuter sur ce point. C'est un sentiment personnel. Je pense qu'on nous a tellement voulu nous faire croire que l'insécurité était payante électoralement qu'on a finit par le croire. J'ai toujours eu des doutes mais aujourd'hui je suis quasiment sûr que ce sera contreproductif.

@ Crapaud rouge

C'est bien ce que je pense

@ Magnin

Aubry n'a besoin de personne ni de rien pour perdre. Tu as vu son programme et ses tête de listes ?

@ Babelouest

Analyse intéressante et justifiée, la mienne est plus simple. Sarkozy s'est fait élire sur le volontarisme politique. C'est quelqu'un qui a un complexe de puissance (on ne va pas faire de la psychanalyse de comptoir mais tout le monde comprend ce que je veux dire) Comme son pouvoir ne peut pas s'exprimer sur les sujets économique et sociaux, il en fait des tonnes sur la politique sécuritaire. Et malheureusement plus la crise s'aggravera, plus le risque de dérive sera important.

@ Feelgood

:-) Moi aussi j'ai cru à ça Jusqu'au discours de toulon !

@ Laurent

J'ai entendu ce matin à Europe 1 les auditeurs qui parlaient d'insécurité, c'était intéressant. D'une part parce que ce qui ressortait c'était surtout un racisme anti-jeune et d'autres part parce que personne n'était dupe sur la stratégique de Sarko. Le truc qui revenait tout le temps c'était "Sarko parle mais rien ne change !"

reno.th

Le seul mérite que je reconnais à Sarkozy, c'est cette faculté à ressortir de vieilles recettes, qu'il prétend maîtriser, à chaque fois qu'il a besoin de détourner l'attention : il devait karcheriser la dalle d'Argenteuil, sécuriser les banlieues, éradiquer la délinquance, ... on connait le résultat. Et pourtant, il nous ressort le même discours sans qu'on entende quelques médias lui jeter à la figure le constat de son échec, puisqu'il est en charge de la sécurité depuis 7 ans !!!...

Ah si, on progresse tout de même puisqu'on arrête de dangereux délinquants de 6 et 10 ans qui ont volés un vélo à Bordeaux...(bravo à Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique de Bordeaux).
Heureusement qu'on envoie en justice un extrémiste, professeur de philo, qui a crié "Sarko je te vois" en pleine gare, risquant par la même de provoquer un trouble grave à l'ordre public (en provoquant un mouvement de panique des voyageurs se sentant épiés par le gouvernement, peut être ??)...
Enfin, n'oublions pas le succès grandissant de nos forces de l'ordre qui ont le courage d'intercepter tous ces voyous qui roulent à 135 km/h au lieu de 130 sur autoroute... çà laisse peu de forces disponibles pour traquer les trafficants de drogue, mais il y a des priorités !..

Quand je pense que des irresponsables "gauchistes" se permettent de critiquer ces résultats et de s'offusquer de ces manières. Mais que fait la police ???... Puis-je suggérer à notre gouvernement, pour les traquer, la création d'une force spéciale qu'on pourrait affubler de chemises... disons brunes (dans un premier temps...) avec un brassard et qui patrouilleraient pour traquer les incivilités, voire les étrangers ??... vous cherchez un nom pour ces forces citoyennes : les SA (Sarkozy Army)

Magnin

@malakine
tu as raison pn touche le fond !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Stats


  • Fréquentation du site