« Comment Chirac s’est retrouvé sans descendance | Accueil | Les brèves politiques de la semaine »

13 mars 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

yann

Plutôt direct comme propos, je ne suis pas sure qu'elle lise le texte jusqu'au bout étant donner le verbiage peu diplomatique que vous employez Malakine. Un peu de tact que diable, il s'agit de Ségolène Royale, celle à qui l'on prédit un glorieux avenir depuis des mois. Un discours autant en contradiction avec les usages de ses proches pourrait la tué, ou réactiver son encéphalogramme qui sait. Je sais que la medecine chirugicale à fait de nombreux progrés mais de là à transformer l'idole des stochocrates en Mendes France ou en De Gaulle il y a des limites.

Mais vous êtes un idéaliste vous pensez que la raison, la dialectique et la démonstration sont capables de changer les gens. C'est vrai pour certaines personnes, après tout quand j'étais étudiant j'ai voté UDF et j'adorai Madelain (SI SI). A l'IUT j'ai même acheté le livre d'Alain Minc "La mondialisation heureuse", puis j'ai lu Keynes (un choc) et Todd (autre choc), mon cerveau s'est mis en branle et maintenant je suis Gaulliste, comme quoi rien n'est perdu. Mais Ségo en faire une chevennementiste en un mois ça va être trés trés dur.

Malakine

Mais, c'est pour rire, bien sûr. En fait, l'article a évolué. J'écris toujours en plusieurs fois. Le matin quand j'ai commencé, je partais pour un article d'analyse sérieux et constructif. Puis, le soir, je l'ai vu au journal de TF1, où je n'ai strictement rien compris à ce qu'elle a dit entre ses dents blanches. Du coup, hier soir, quand j'ai repris l'article, je l'ai un peu pimenté.

Mais l'air de rien, je pose quand même une question qui vaut le détour dans ce texte. J'ai toujours été hostile à l'élection du président au suffrage universel. Comment un président peut-il se faire élire par le peuple et proposer ensuite une révision constitutionnelle qui réduirait son rôle à presque rien ? L'une des hypothèses possible est effectivement celui d'une candidature qui part si mal, que le président décide de se saborder lui même avant l'élection ...

... mais ceci dit je n'y crois pas un instant. L'égo de nos hommes et de nos femmes politiques est trop important pour ce type de raisonnement. Elle continuera à faire du ségolisme jusqu'au bout.

Xavier

Mon hypothèse d'un deuxième tour Bayrou - Le Pen est de moins en moins saugrenue.

Votre lettre à Bécassine est excellente, envoyez-en donc une copie à François Hollande. Je me pose une question : lui qui vit avec elle depuis plus de vingt-cinq ans devait bien savoir qu'elle n'a pas le niveau, non ?

PeutMieuxFaire

Amusant et/ou excellent billet !
Je ne changerai qu'une chose : je lui conseillerais de laisser entendre que le futur premier ministre serait Dominique Strauss-Kahn tout en menant la campagne dans le sens que vous indiquez.
Il ne faut pas non plus précipiter plus encore de sympathisants socio-démocrates vers le centre.
Après tout si elle a été désignée en partie sur son image, sur la foi des bons sondages de l'époque, elle a aussi été élue au sein du PS pour contourner le clivage interne entre les partisans du OUI et du NON au référendum sur le TCE.

petermac

Pas sympa et pas hautement courageux de tirer ainsi sur une ambulance.

marcus

Malakine : Je prends acte de ton hostilité de principe à l'élection du Président au suffrage universel direct que je ne partage pas.

Je pense qu'un retour en arrière sur ce point n'est pas d'actualité, que ce serait une très mauvaise chose face aux difficultés internes et au contexte internationnal et européen. Je pense aussi que cela serait en toute hypothèse très largement rejeté par les français.

Je pense que la VIe République de Bayrou, modernise la Ve mais n'en bouleverse pas l'esprit. Bien au contraire, le rôle du président est renforcé (le rôle du premier ministre y est recadré), le parlement serait réhabilité, le référendum également. Enfin, il ne propose pas de modifier le partage entre ce qui relève de la loi (domaine strictement encadré) de ce qui relève du règlement, autre fondement essentiel de la Ve.

J'ai proposé une lecture commentée de ses propositions de VIe République :

http://marcus.retais.fr/2007/03/15/bayrou-un-mou/

La bipolarisation reste une tendance lourde dans les esprits. Elle fait débat, ce n'est déjà pas si mal. F. Bayrou passera-t-il la barre ? Je le souhaite personnellement (son électorat est plus fragile mais semble se consolider).
La seule certitude relative semble être la présence de N. Sarkozy au second tour.
Je trouve que les critiques dirigées contre F. Bayrou sont injustes dans le sens où il est bien le seul à avoir fait son agiornamento politique.
Que MM. Borloo et Strauss-Kahn, par exemple, fassent le même chemin seraient une très bonne chose pour la vie politique du pays. F. Bayrou révèle effectivement la fragilité idéologique des unions de circonstances tant à L'UMP et peut-être plus encore au PS où il y a un clivage désormais très net une gauche sociale démocrate qui ne s'assume pas (DSK) et un PS ancré sur son aile gauche (incarné par Fabius). Les couteaux sont dans la poche, mais ils sont ouverts.

Malakine

Je suis effectivement réservé depuis toujours sur l'élection du président au suffrage universel. L'idée avait peut-être son sens en 1962, mais le contexte a évolué et l'a dénaturé. Avec les sondages sont apparu le marketing politique. Avec les grands médias, la personalisation de l'élection. Résultat, on a des élections où l'on parle de tout sauf de politique !

J'ai toujours contasté que les élections législatives seules (1986, 1993, 1997) avaient eu un contenu politique plus important que les présidentielles de 88 et 95.

Malheureusement avec le quiquennat les législatives n'ont plus aucun rôle.

Aujourd'hui, je ne préconiserais plus une suppression de l'élection du président au suffrage universel mais d'en équilibrer leur personalisation et leur nature majoritaire avec une élection législative conconmmitante, sur scrutin de liste à la proportionnelle. Proposition que je développe dans cet article : http://horizons.typepad.fr/accueil/2007/03/sisme_imminent.html#more


Je vais aller voir ton article sur les propositions de FB et le commenter.

Je partage ton analyse sur une prochaine et inévitable sission du PS. Elle aurait normalement du intervenir en 2005 si Fabius avait été plus courageux.

En revanche, je ne crois pas du tout que la présence de Sarkozy au deuxième tour puisse être considéré comme une certitude. L'acte I de la campagne a vu FB siphonné l'électorat PS. L'acte II verra Le pen aspirer celui de Sarko.

Les 4 finiront dans un mouchoir de poche autour des 20 %

david-david

Bravo Malakine

Par contre, Chevènement comme Premier Ministre?? Si tu trouves déjà l'image publique de SR insupportable, lui coller Chevènement dans les pattes ne va rien arranger. Prq pas DSK?

Malakine

Mais non !! S'appuyer sur DSK est la dernière connerie qu'elle peut faire (et d'ailleurs, elle va le faire !)

Pour une raison simple. Au deuxième tour Bayrou ne pourra être élu qu'avec la gauche. Elle entraînera d'office une alliance UDF PS et le Premier Ministre de FB sera DSK.

Dans ces conditions, si SR vend le même "produit" que FB, la seule différence entre les deux se fera sur leur personne, et comme y a pas photo elle se fera laminée.

Si elle veut combattre Bayrou elle doit au contraire s'en démarquer et adopter une ligne issue du non de gauche. Elle n'a pas d'autre espace.

En ce qui concerne JPC, je suis d'accord. Il est pas hyper médiatique, mais comme tu es surement un lecteur récent de ce blog, je dois te dire qu'Horizons à démarré en soutenant l'éphémère candidature de JPC et qu'on est beaucoup a avoir bcp de sympathie pour lui. Enfin, si les lecteurs de l'époque m'ont suivi ...

Marc

je partage pas du tout mais bon.
au fait je ne peux que te recommander cet article du monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html

Malakine

Article très intéressant en effet. A mon tour je conseille la lecture de celui-ci, à propos du livre que va sortir celui que j'ai qualifié récemment de "grenade dégouipillée" :
http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070315.WWW000000645_eric_besson_ne_souhaite_pas_la_victoire_de_segolene_royal.html

Marc

marrant tout de m^me que chabot ait eu qq pages qui tombent pile poil au début de son émission avec Royal... le hasard fait bien les choses... Au fait elle avait interrogé sarko sur ses plans immobiliers ?

david_david

Pour Malakine:

Alors la raison pour laquelle SR devrait s'en remettre à Chevènement est plus tactique qu'autre chose?

Juste pour préciser, je suis lecteur de ton blog depuis un moment déjà, mais pas depuis le début non plus, ce qui fait que je ne savais pas vraiment que tu le soutenais. Mais ma question:

Pourquoi lui? Il est également de centre-gauche, ce qui fait que ce sera un ticket Royal-Chevènement contre Bayrou-DSK, si je comprends bien ton hypothèse. Autant dire que les deux premiers ministres potentiels ne feront pas grande différence. Un duel en gris.

Autre chose: ce n'est qu'une impression personnelle, mais Chevènement n'est-il pas, au-delà du caractère un peu insupportable de son image médiatique, tout simplement pas le plus compétent (pour rester poli)?

Marcus

Malakine a écrit : "J'ai toujours contasté que les élections législatives seules (1986, 1993, 1997) avaient eu un contenu politique plus important que les présidentielles de 88 et 95."

Logique, par principe, ce mode d'élection fait du Président un monarque républicain. Sauf qu'en République, le souverain c'est le peuple.

D'où cette obsession de rassembler, de s'afficher comme le président de tous Français qui dépasse les clivages (au dessus des partis - De Gaulle par sa dimension historique pouvait le dire, mais aujourd'hui, singulièrement, seul Bayrou en raison de sa démarche tendant à transcender les courants peut y prétendre).

Sarkozy, Président de tous les Français, avec son bouclier fiscal aggravé ??? et puis quoi encore.

Oui mais voilà :
- rassembler quoi ? De Le Pen à Laguiller, ça devient difficile.
- Les partis de gouvernement fondent comme neige au soleil ce qui pose le problème d'un majorité législative écrasante qui ne correspond plus au pays réel.
- les clivages jouent en fait à la marge sur des questions techniques de fiscalité et de priorités du genre le second porte-avions je le fais ou je ne le fais pas, mais idéologiquement la fracture non dite est plus sur l'Europe, je veux être dedans ou je veux être dehors. Idem sur l'OMC. Alors après, chacun y met ses nuances pour brouiller les cartes.

La seule constante qui demeure, c'est le feeling : "A-t-il (elle) l'étoffe d'un président ???

--------------------------
Sarkozy pas forcément au second tour ? Sincèrement je n'y crois pas, pour moi il y sera. La machine électorale UMP est trop bien rodée et c'est un véritable artiste sans vergogne dans le jeu de la séduction. Mais évidemment, il peut être tenté d'en faire trop.
Avec la campagne officielle, il va pouvoir les yeux dans les yeux, donner toute sa mesure.

Pour autant il reste un bel épouvantail pour la gauche et pour un centre droit modéré. Son problème sera le second tour mais seulement si c'est Bayrou.

Rappelons nous qu'au premier tour l'électeur choisit, au second, il élimine.


Mario

Article audacieux et qui a le mérite de soulever de vraies questions. Je ne pense pas que J.P. Chevènement accepterait d'étre 1er ministre, mais il est trés présent dans la campagne de Ségolène, et son influence apparait dans les discours.
Je soumets une réflexion, et si Bayrou n'était que la synthèse du "oui" au TCE ? Du oui des amis de Chirac, de VGE, des Verts, des radicaux de droite et de gauche, et des sociaux libéraux du PS, la revanche des hauts fonctionnaires, désavoués par le peuple, avec aussi le soutien des médias.
Après la division du non de gauche ( inévitable et prévisible), la réconciliation de oui et du non est une tache diffile; elle en appelle à l'intelligence et la tolérance, des valeurs plutôt absentent dans cette campagne.Ceci dit j'ai trouvé la candidate à la hauteur hier sur france2.

Gillou

Cher Malakine, vous lui demandez tout le contraire de ce qu'elle est. Elle veut le pouvoir non pas pour honorez les chrysanthemes mais pour diriger, imposer, être sur le devant de la scene à tout instant. Mais la question est qu'est ce que veulent les français ? Quequ'un qui a une vision pour la France ou qui passe son temps à visiter les hospices ? Une sorte de recipiendaire !!!

goalexandre

Bonsoir
Monsieur je ne vous connais pas mais je tiens avous dire que vous etes a coté de la plaque ;
Segolene elle est comme nous les simples citoyens et nous en avons marre des gens comme vous qui viennent donner des leçons bureaucratiques ,segolene elle est au combat des idées sur le terrain elle s'expose et vous vous faites quoi?
Segolenne elle nous a ecouté et les débats participatifs ont été un succés que vous le vouliez ou non j'y ai participé et j'ai pu constater l'interet des citoyens de terrain;
Je pense vraiment que vous n'avez rien compris a ce qui se passe actuellement et vous vous referez aux sondages sans valeur réelle puisuqe manipulés par les grands groupes cindustriels qui ont interet a foutre la zizanie moi je dis a segolene de ne pas vous lire ni vous ecouter et nous gagnerons et m^mem si nous perdons nous serons tooujpours avec elle ;
Segolene est une femme politique intelligente experimenté et capable de diriger un pays et elle vous le prouvera je n'en ai aucun doute .
je tiens a vous redire mon profond désaccord sur votre analyse et moi je ne suis qu'un simple citoyen qui est sur que segolene ROYAL sera une presidente efficace


Pascal L.

Hello Malakine, juste un petit mot pour te dire que j'ai enfin triomphé de l'adversité : j'ai réussi à créer une (petite) liste de blogs amis sur ma page d'accueil où tu figures évidemment. ;-)

A-propos de ton message adressé à Ségolène, je pense que tu aurais du viter ton compte en banque pour t'offrir une pleine page dans Voci, tu aurais sans doute eu plus de chance que Miss Poitou prenne connaissance de tes précieux conseils...

L'actualité de ces derniers jours montre d'ailleurs que Ségo n'a pas du tout l'intention de changer de ligne. reste à savoir si les éléphants vont faire semblant de continuer à la soutenir ou s'ils vont plutôt préparer les législatives, ce qui serait peut-être plus intelligent de leur part car tout le monde commence à donner Ségolène perdante, y compris dans les cercles vertueux de ses plus fidèles partisans au sein des différents médias...

;-)

Malakine

@ david david

Je pensais plutôt à Fabius qu'à chevènement, mais dans un cas comme dans l'autre, il s'agit essentiellement de ligne politique. Celle du non de gauche, critique à l'égard du libre échange.

@ marcus

Comme je le dit dans mon article d'aujourd'hui, je ne pensais pas non plus que Sarko pouvait s'effondrer, mais l'interview d'E.Todd m'a fait réviser mon jugement. Si JMLP remonte, le deuxième tour va se jouer entre 18 et 20 %. Tout est possible (humour involontaire)

@ mario

Tout à fait. Bayrou est une synthèse du oui. La question est : doit-il lui aussi tenter d'intégrer des éléments de non dans son discours, notamment avec une alliance avec NDA ? Mais aujourd'hui personne n'a réussi à faire une bonne synthèse.

@ goalexandre

Horizons n'est pas destiné aux esprits sectaires et partisans. J'écris pour des gens qui aiment réfléchir, pas pour des groupies ou des supporters inconditionnels.

@ Gillou

Le dernier sondage du cevopof réponds à ta question. 58 % des français souhaitent un président arbitre contre 41 un président qui dirige le pays. Il est d'ailleurs intéressant de noter que le choix de l'arbitre a pris 3 points depuis le début de la campagne. Ségo et sarko font donc fausse route en se présentant comme un président qui décidera de tout. Bayrou et Le Pen font de ce point de vue une campagne plus intelligente, plus "présidentielle". La France reste un vieux pays monarchiste. On est très attaché à l'image du "président de tous les français"

@ Pascal

J'écris pour vous et ça me suffit. Je n'ai jamais voulu que cette lettre arrive sur le bureau de ségo. Je ne fais pas partie de ces blogueurs qui se croient avoir bcp d'influence ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Stats


  • Fréquentation du site