« Réglementer la rémunération des dirigeants des entreprises aidées : une mystification ! | Accueil | Il n'y a pas (encore) d'alternative »

28 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Seb de CaRéagit

Bon billet Malakine,

Plusieurs choses. D'abord je fut très étonné de sa posture et du décalage de cette émission? Chabot s'est évertuée à poser des questions sur la crise en France (Continental etc...) auxquelles DSK se devait de répondre au niveau international. Pour le grand public, il est possible que cette distance soit apparue comme désagréable. De toute manière l'émission n'a pas fait d'audience donc ce n'est pas grave pour cette fois-ci...

Dans ta démonstration, à laquelle j'adhère en partie, tu oublies deux aspects.

Le premier, que la présidentielle n'est pas le résultat d'un besoin exprimé par une situation mais la rencontre d'un homme et d'un peuple. Il y a donc là des données au delà du politique que DSK se devra de maitriser dès lors que l'opposition s'amusera à jouer avec les histoires de femmes etc...

Le second c'est la porte indispensable du PS... Qui n'est diablement pas ouverte ! Et même au delà du PS, nous pourrions imaginer un PS mené par DSK et donc une frange importante de gauche se détournant vers Mélanchon ou pire ? Tu ne crois pas ? Sans compter que Bayrou squatte une partie de cet électorat...

Non, être social démocrate en 2012 ne sera vraiment pas gagné.

Dernier argument enfin... Ce n'est pas dit que d'ici là la situation économique soit meilleur et que la croissance de la reprise retire Sarkozy vers les sommets des sondages, soutenu par une communication magistralement organisée...

Malakine

@ Seb

Pour l'audience c'est faux. DSK a fait la deuxième meilleure audience, juste derrière Sarkozy.

Quand tu parles des histoires de femmes, j'imagine que tu fais allusion à son histoire avec la hongroise du FMI. Je te rappelle qu'on est en France, pas aux Etats-Unis ! Etre un chaud lapin ici, c'est presque un atout.

Bayrou est nul sur les questions économiques. Il est complètement dépassé et à mon avis, déjà mort politiquement.

Attention, je n'ai pas dit que le PS allait lui ouvrir grand la porte, mais que les médias allait faire du buzz pour imposer sa candidature, comme ils ont imposé Sarko et lui ont trouvé une opposante de pacotille pour assurer son élection. En France, la démocratie est manipulée. Il ne faut jamais oublier ce paramètre.

Non, aucune chance que la situation économique soit meilleure. A mon avis, la crise durera tant qu'on aura pas touché au coeur du système et donc, ce n'est pas pour demain. Mais c'est vrai que tu es un libéral. Tu dois être de ceux qui pensent que cette crise est venue d'un excès d'intervention étatique...

Seb de CaRéagit

@Malakine: Sur l'audience, je parlais en comparaison sur la soirée de Jeudi avec les autres chaines. Pas sur l'historique, mais c'est bon à savoir.

Je suis étonné de la critique. Etre libéral aujourd'hui c'est un peu recevoir une partie de la responsabilité de la crise actuelle c'est ça ? Bouh tu as osé croire que le marché fonctionnait tout seul et que la situation était tenable...

Non plus sérieusement j'ai la faiblesse de ne pas croire à un monde meilleur (contrairement à beaucoup de monde en ce moment, Sarkozy en premier) et donc à imaginer une reprise... un jour :) Quel est le coeur du système à retoucher ?

Laurent, gaulliste libre

@ Malakine

Papier très intéressant. Il faudra que je trouve quelques extraits pour juger sur pièces. Je crois également que DSK sera le candidat socialiste en 2012. Les socialistes vont se retrouver à nouveau avec un trop plein de candidats (DSK, Aubry, Royal, Fabius, Royal, Delanoë ?). Ce trop plein va sans doute permettre à Ségolène Royal de se présenter en tête et DSK pourrait bien représenter la meilleure alternative pour rassembler le TSS.

Je te rejoins également sur la nullité de Bayrou en économie, mais je crois que son parcours politique le place idéalement pour 2012.

Je crois que nous allons sortir de la crise, mais de manière illusoire avec une croissance très molle en Europe (autour de 1% / an) avec un chômage (officiel) qui, après avoir atteint le cap des 3 millions, aura du mal à baisser. Résultat, pour 90% de la population, la sortie de crise ne se fera pas vraiment sentir. Pire, à partir de 2011, la France sera contrainte à une politique budgétaire beaucoup plus restrictive, ce qui pèsera sur la croissance. Résultat, je crois que Sarkozy sera balayé car le décalage entre ses promesses, son agitation et ses résultats sera trop grand.

Le PS ne représentera pas une véritable alternance : les débauchages de Nicolas Sarkozy, l'alignement idéologique que tu décris parfaitement, les guerres internes (qui auront alors 6 ans, contre 1 seulement en 2007...) le laisseront exsangue en 2012.

Je crois que, quelque soit son niveau (que je crois mauvais comme toi), François Bayrou n'aura qu'à se baisser pour récupérer la présidence de la République en 2012. Sa posture actuelle est très habile : le centrisme révolutionnaire est une posture idéale : à la fois dans le champ de la responsabilité et du changement / critique radicale du système. Il aura 15 ans d'opposition et sera le seul à pouvoir dire n'être pas responsable de la situation.

En outre, il partira d'un capital électoral beaucoup plus important qu'en 2007, où il avait commencé à 5/6%. Là, il sera dès le début question qu'il soit au second tour à la place des socialistes. En outre, comme il aura de meilleurs sondages pour battre Sarkozy, beaucoup d'opposants au président voudront voter "utile". Enfin, il ne lui sera pas difficile de déborder DSK par sa gauche à la manière de Chirac en 1995.

DSK ferait un très bon candidat Modem ou UMP mais il est dans le mauvais parti pour gagner. En outre, il incarnera beaucoup trop un système dont les Français auront éprouvé toute la dureté pendant 4 ans...

reno.th

J'ai découvert ce blog depuis peu (Merci René...), mais vos textes sont vraiment très pertinents...

Une remarque cependant : " Bayrou est nul sur les questions économiques. Il est complètement dépassé et à mon avis, déjà mort politiquement." c'est vrai si le PS a "l'intelligence" de faire un vrai choix d'efficacité... c'est à dire peut-être DSK ou, dans une moindre mesure L.Fabius... mais si le choix se porte sur M. Aubry ou S. Royal (soupir...). C'est perdu d'avance et dans ce cas, que reste-t-il en face de Sarko, à part Bayrou ??... n'oublions pas son score au premier tour...

Mon inquiétude, c'est surtout la volonté réelle du PS à vouloir gouverner : il me semble que la majorité des dirigeants de ce parti se satisfont de leur statut d'opposants. Après tout, ils ont plus à perdre (je parle de leur ego et de leur Aura personnelle...) à prendre le pouvoir dans une situation économique difficile, qu'à rester dans l'opposition (la majorité des "Eléphants" est Député ET... (plus rarement OU) Président de Région, Conseiller général... Ils ont le pouvoir (certes local), le salaire et les avantages qui vont avec leur fonction... Quel intérêt de plonger dans la régulation de l'économie, surtout après le "trou" que laissera Sarko à la fin de son mandat ?...

La chance de DSK, c'est que le PS n'a personne d'autre (de compétent) à proposer : la poupée Barbie du Poitou ne tient pas la route intellectuellement et la première secrétaire du parti a le charisme d'une huître !... (Ah, si son père avait osé y aller...)

Donc, pour moi... et sauf évolution toujours possible de la situation politique en France d'ici là : ce devrait être Sarko contre DSK ou Sarko contre Bayrou si DSK n'y va pas.

HERMES

DSK est une vielle baudruche gonflée d'autosuffisance et de.. sperme? Qu'importe: Ni de droite ni de gauche -moins pantin que Sarkozy, autrement plus sérieux et compétent- mais même politique.
Alors autant Sarkozy plus facile à attaquer, car grotesque.
Quant aux péroraisons anti-Bayrou, anti-Royale du milieu bien pensant de la real-politique, mieux vaut en rire. Ces gens là sont morts et ils ne le savent même pas! Bayrou, Royale sont les seuls qui survivront au naufrage.

oppossum

Je vous trouve bien définitif et hasardeux : au PS tout est ouvert ! On connait les grosses pointures mais le balancement du militant et de l'opinion sont encore sous le mare de café, et le détail des manipulation et des alliances obéissent à des rituels à la fois connus et imprévisibles.

Quant à Bayrou , nul ou pas en éco (Mais est-ce vraiment un mal ?) , il sera évidemment là , car son terrain (même s'il est assez désertique actuellement) n'est pas occupé par ses concurrents ... au contraire.
Bien soutenu par tout ce qui est anti-sarko-primaire, reste à savoir si la crise ne l'anachronise pas durablement (à moins que ça ne le protège ... car sa parole se s'y dévalorise pas ?)

Revenons à DSK : brillant oui, conformiste également (A la limite la folle du Poitou est plus 'audacieuse' que lui) . Serait-il ou aurait-il été meilleur que Sarko ? ... Il faut attendre la fin du mandat pour répondre ... même si pas mal de choses ont l'air plutôt mal embouchées, coincées entre ses crises de nerfs puérilement transgressives et l'éternel retour des corporatismes mal cachées derrière le criiiise ! Si Sarko disjonctait, ça pourrait être assez ... "zazou" ..

Bref, même s'il faut se forcer, pour trouver DSK antipathique, incompétent et terne, il manque peut-être de démagogie pour aller vers la nouveauté et/ou la radicalité que le peuple va réclamer.

PS/ Malakine à Seb : "... Tu dois être de ceux qui pensent que cette crise est venue d'un excès d'intervention étatique... "

La dérèglementation financière "néo-libérale" made in USA est bien au centre de la commotion de la titrisation mais c'est l'interventionisme social qui explique les sub-prime.
Un mouvement plutôt libéral anime les sociétés depuis une trentaine d'années , mais en même temps , d'un autre côté, la part de la richesse socialisée passant par les tuyaux du 'collectif' a augmenté !
Les déficits constants et démagogiques des budgets nationaux un peu partout et le pilotage keynésien de la monnaie (surtout aux USA) via les taux d'intérêts à l'origine des diverses bulles et de la spéculation , sont bien une conséquence d'un 'interventionisme' du politique !

Un peu comme la Soc-gen, tant que le système semblait créer de la richesse, on se contentait d'en réclamer sa part et de n'en critiquer que la répartition , sans trop s'interroger sur l'aspect magique de tous ces rendements à deux chiffres qui n'étaient que des traites sur le futur!

Bref, quand on veut mener l'enquête correctement, il faut avoir tous les éléments du puzzle. Mais je sais que c'est un des charmes de Malakine que d'essayer de penser sans trop d'a prori.

Rubin

Bien vu.

b.mode

Eh oui, c'est DSK qu'il fallait choisir au PS en 2007... Les sondages et les medias en ont voulu autrement. Manipulation ?

LECONTE Andrée

Je me demandais pourquoi Marianne est à ce point contre Ségolène Royal. Mais maintenant j'ai compris : Bayrou est de droite, comme DSK, comme Marianne.

Feelgood

Il est vraiment dommage que les hommes et femmes politiques du "système existant" soient ceux auxquels nous allons faire appel demain pour nous sauver du système dans lequel il nous ont mis !
N'y a-t-il pas un H/F politique qui puisse sortir du lot d'ici là ? La régénération de nos élites est vraiment un sujet d'importance... penser différemment, dé-modelage de la société...

Martin P.


à ceci près que la parole de DSK sur la question du libre-échange était ici contrainte par sa casquette FMI: comment approuver des mesures protectionnistes en France quand l'essentiel de ses clients sont des pays en développement?

Malakine

@ Laurent

Je vois que tu paries sur un candidat portant une alternative pour 2012. Je fais exactement le pari inverse. Déjà concernant Bayrou, je pense que les Français verront vite qu'il est complètement creux sur les questions économiques. La dernière fois qu'il est intervenu dans le débat public c'était pour critiquer la nomination de pérol, avant c'était sur la nomination du dirigeant de France télévision... Le logiciel de Bayrou est resté bloqué à la fin des années 80 et du barrisme triomphant ...

Aucune alternative ne sera mûre en 2012. S'il en existe une de constitué d'ici là dans le champ intellectuel, il lui faudra des années pour passer dans le champ politique, vu l'inertie des mentalités.

C'est pourquoi je parierais plutôt sur un techno sérieux relativement orthodoxe, genre DSK ou juppé

@ Reno th

Attention à ne pas prendre pour un fait acquis la présence de Sarko en 2012. A mon avis, il ne sera pas en état de se présenter et l'UMP se débarrassera de lui. C'est pourquoi je parle plus volontier de Jupé.

@ Hermes

J'ai rien compris.

@ Oppossum

Mais oui, tout est ouvert au PS, tout est possible le meilleur comme le pire, même si le pire reste le plus probable. On va encore en avoir une illustration aux européennes. Avec un programme vide et après une campagne nulle, ils vont réussir à faire un très bon score sur une ligne de vote-sanction (ça marche toujours) C'est pas vraiment ça qui pousse la rénovation.

"Si Sarko disjonctait" ? Ah ? C'est pas encore le cas ?

Il faudrait un jour revenir en détail sur la thèse des libéraux selon laquelle la crise est venue d'un interventionnisme étatique. De mon point de vue ça ne tient pas. 1/ Parceque les subprimes n'ont été que l'allumette a déclenché l'incendie 2/ parce que pousser les pauvres à devenir propriétaire c'est avant tout le signe d'une carence de politique publique en logement social et l'expression d'une idéologie individualiste libérale (la société de propriétaire)

@ Andrée

Vous vous êtes trompé d'adresse. Marianne ce n'est pas ici.

@ Feelgood

Je traiterais un jour la question de l'absence de débouché politique crédible. Sur le diagnostic on est d'accord, mais de mon point de vue - et très paradoxalement - ce n'est pas si grave que ça.

@ Martin

Certes. Mais il aurait pu répondre quelque chose comme : "oui, c'est un vrai problème. Il faudra y réfléchir" Il n'étais pas obligé de caricaturer le propos de ce vieil homme comme s'il prônait l'autarcie nationale.

René Jacquot

@ reno.th

Toujours heureux de faire découvrir cet excellent blog!

Je suis d'accord avec toi pour dire que le PS risque de demeurer ce parti "girondin" gouverné par des notables, bref un syndicat d'élus comme dirait Eric. Z.

@ Malakine

Je me pose la question en ce qui concerne DSK: sommes-nous en présence d'une bulle médiatique comme pour Delanoë fin 2007?

A vrai dire, il est difficile pour moi de prendre les paris pour 2012 tant la conjoncture semble difficile: Fabius, Aubry et Delanoë risquent de pas passer l'étape des primaires et je ne sous-estime pas Ségolène Royal (isolée au PS, elle risque de s'appuyer sur les radicaux et le MRC).

Un duel fratricide Royal/DSK nous attends donc, mais quelles sont les forces réelles de l'ancien ministre au sein d'un PS où ses dauphins se sont émancipés (Moscovici, Cambadélis), sans compter que s'il fait des mauvais choix en tant que patron du FMI, il en sera forcément comptable chez nous!

Bayrou? Après l'avoir vu avec Régis Debray chez Taddeï, je commence par croire que ce serait un moindre mal: un signe, Alain Minc le barde déjà du titre de "néomaurassien", je cite:

"Il veut jouer à Péguy, c'est à dire le catholicisme de progrès, je trouve parfois qu'il se rapproche de Barrès, c'est à dire le catholicisme réactionnaire, et je me demande s'il n'y a un soupçon d'ombre de Charles Maurras, c'est à dire un catholicisme hyperxénophobe qui parfois affleure"

http://www.marianne2.fr/Alain-Minc,-un-symbole-de-l-epuisement-des-elites-neoliberales_a177248.html

Bayrou est un "Le Pen Light", après tout il était bien à l'UDF avec Villiers... Bien sûr, je ne suis pas fan de ce démocrate-chrétien européiste (peut-être moins que les autres) et (encore?) ordo-libéral mais le voir désigné comme ennemi public n°1 par le syndicaliste des oligarques (comme le Che en son temps)est révélateur.

DSK fait bien sûr partie du Cercle de raison tout comme plus étrangement Nicolas Sarkozy (c'est un peu le cousin "borderline" de ce cercle).

Pour finir 2002 et 2007 n'ont pas été des accidents de l'Histoire: l'irrationnel en politique soutenu par la sortie du religieux laissent augurer une campagne étrange, peut-être palpitante mais surtout inattendue.

yann

@Malakine

En tout cas ce ne sera pas De Villepin, le bougre je viens de l'entendre sur Itélé c'est un désastre. Quand les journalistes ont abordé la crise et le G20, notre ancien premier ministre avait bien commencé parlant notamment du problème du dollars comme monnaie de réserve. Et puis il commence à nous faire du Attali sur la gouvernance mondiale, et cerise sur le gâteau à la question "Comment combattre la tentation protectionniste" notre ex-gaulliste (oui je le met maintenant chez les ex-gaulliste) nous prévient que le risque avec la crise c'est la tentation du protectionnisme, et il prend alors pour prévue que le commerce mondiale vient de chuter de 9%. Bien sure pas un journaliste pour préciser qu'aucune mesure protectionniste n'a effectivement été prise dans le monde et que la chute du commerce mondiale n'a rien avoir avec des politiques protectionnistes mais quelles est le fruit de la contraction de la demande. On aurait pu signaler à De Villepin que l'UE vient de signer un accords de libre-échange total avec la Corée du sud pour éliminer les dernières nano-barrière subsistantes. Bref De Villepin n'a rien compris à la crise et je pense qu'il ne sera d'aucun secours dans nos affaires. J'aurais du enregistré l'émission maintenant que j'y pense.

Au fait si Laurent regarde ce post j'aimerais avoir son avis sur la question.


Sinon concernant DSK il me fait penser à Rocard, quelques bonnes analyses de la situation et un blackout complet dès que l'on aborde des solutions hétérodoxes. Mais je pense à Keynes qui disait qu'il avait beaucoup de mal à combattre ses propres réflexes libéraux, oui parce que Keynes était franchement libéral au début de sa carrière. Il disait à ce propos qu'ayant été élevé dans la citadelle (l'école classique du libéralisme) il aurait toujours du mal à vraiment entrer en rupture avec ses habitudes. Il doit y avoir quelque chose de cet ordre chez DSK ou Rocard . Et puis ce sont des hommes d'un certain age, il est plus facile de changer radicalement d'opinion à vingt ans que lorsque l'on a fait toute sa carrière avec certaines idées et que l'on doit les remettre en cause à l'approche de la retraite. L'un des syndromes graves de nos politiques c'est l'age canonique qu'ils ont, çà ne facilite pas le changement mental.

Sinon comme je l'ai déjà dit 2012 c'est très loin surtout quant on voit la vitesse de la dégradation économique. Il y a seulement un an la crise été juste considéré comme un épiphénomène sans conséquence grave, regardez ou on en est maintenant! Alors d'ici 2012 tout peut arriver et même des surprises et des nouvelles têtes. Si le dollars plonge on en aura plus grand chose à faire des élections de toute manière, on passera nos journées à faire du troc...

Militant PS

DSK...en 2012... Mort de rire. Il ne passera jamais le 1er tour dans cette France comme candidat de la gauche.

l'Ovni DSK, candidat du ps ? C'est l'élimination assurée dès le premier tour, un boulevard pour les candidats du parti de gauche (Mélanchon, la vrai gauche) et du Modem (Bayrou, le vrai centre)

L'équation est simple : La vrai gauche n'en voudra pas (pour eux, DSK c'est droite masquée). Le centre est déjà occupé par Bayrou (l'original vaut quand même mieux que la copie). Au ps, les ségolinistes n'aurons à coeur que de se venger en l'envoyant au tapis. Les anti-éléphants (dont je fais parti) feront le reste.

Résultat : DSK éliminé au premier tour avec un petit 12% et je suis prêt à parier. Nous sommes sur le terrains et entendons la vrai France. Arrêtez de rêver....Monsieur les spéculateurs politique. DSK...ne passera jamais. Pas de différence réelle entre Sarko et lui, d'ailleurs qui l'a placé au FMI ?

Pat

"L'illuminée"? Qui est-ce? Ne répétez-vous pas ce que les médias se plaisent à dire avec l'appui des mal intentionnés.L'avez-vous seulement écoutée? Vraiment écoutée... Posez-vous plutôt cette question: pourquoi les militants l'ont choisie et continuent de la soutenir.Oui,vous avez raison Strauss Kahn est conformiste.Bon économiste peut-être mais pas un homme d'état qui demanderait trop d'engagement,trop de sacrifice,du courage.S'il avait voulu se lancer il l'aurait fait depuis longtemps.

Laurent, gaulliste libre

@ Yann

L'économie est LA raison pour laquelle je suis à DLR, que j'ai préféré à des cercles proches de DDV. Je ne regrette rien sur 2007 car il était largement supérieur aux 3 autres finalistes au global. Mais sur l'économie, c'est clair que j'ai de vraies et grosses divergences avec DDV. J'ai particulièrement apprécié que NDA s'oppose vivement à la privatisation des autoroutes par exemple.

olaf

DSK je ne crois pas qu'il sera présidentiable, quelques soient ses qualités, trop d'historique derrière lui, trop flou dans un monde flou.

Le seul qui me parait précis c'est NDA, malakine va rigoler, mais c'est la différence qui me parait importante. On voit trop à quel point les politiques actuels sont dépassés par le poids de leur histoire dont ils ne savent plus comment se débarrasser tant elle les sert encore.

Peut être qu'un moment les gens seront lassés du flou.

Sangaku

DSK présidentiable ? evidement, c'était déjà le seul adversaire que craignait Sarko.

La droite et ses alliés médiatiques VEUT Sego et Besancenot, écoutez les bien attaquez la première pour mieux la porter et flattez ou faire mine de craindre le second.

La PS suffisement ouvert pour le choisir ? surement vu que ce sera des primaires et que son lieutenant Cambadélis est à la direction.

DSK conformiste, hostilepar principe au protecctionnisme ? oui, ça semblait bien être le cas et j'avais aussi remarqué ce "raidissement".
Mais temperons cette hotilité, il est patron du FMI et donc ne peut pas parler de ça ouvertement (voulait'il eviter le sujet? fuir ?).
Dans un autre contexte, si le protectionisme européen a le vent en poupe, le discour pourra t'il changer ?.

PeutMieuxFaire

Attention Malakine ne nous démontre, brillamment d'ailleurs, qu'une évidence : DSK a l'étoffe d'un président de la République et "être présidentiable" c'est seulement être reconnu par le médias (et/ou l'opinion) comme ayant le potentiel d'y arriver. Aller au bout du parcours c'est une autre histoire...

Mais l'intérêt du billet, c'est en cela qu'il est original et remarquable, c'est de démontrer comment DSK deviendrait alors le recours du système en place face à des projets (ou promesses) moins orthodoxes : "le changement dans la continuïté" !

Sur la stratégie, peut-être peut-on déjà inclure que DSK ne participerait pas aux primaires (ouvertes ou internes) que le PS organisera pour désigner son candidat, sauf à être désigné par avance via les sondages. [Tjs au FMI début 2011 et donc absent physiquement du congrès].
C'est alors qu'une candidature en dehors des appareils, mais avec le soutien plus ou moins affirmé d'une partie de la droite, devient possible.
Il est trop tôt pour pronostiquer qui irait au second tour dans une configuration : candidat de l'UMP, BAYROU, DSK, candidat du PS, BESANCENOT !

yann

@Malakine

NDA pense que Sarkozy prépare l'opinion à l'idée de DSK premier ministre. Il l'a dit dans ces superbes enregistrements d'un diner débat où NDA se lâche complètement et où il explique également la déconfiture des gaullistes du RPR. Je trouve qu'il montre beaucoup de talent d'orateur dans cette petite réunion:

http://75.d-l-r.fr/?q=node/50

Crapaud Rouge

PeutMieuxFaire a lu dans mes pensées...

Malakine

@ rené jacquot

Non, je ne crois pas qu'on puisse parler de bulle médiatique car DSK a un vrai talent, une vraie épaisseur politique et une vraie stature internationale. C'est un vrai présidentiable, contrairement à Delanoe qui n'avait aucune de ses qualités.

@ Yann

Oui !! J'ai vu Villepin hier. Pathétique ! "Le protectionnisme c'est la guerre" a t-il dit ! Dire qu'il a invité Todd à la conférence sur l'emploi et les revenus faire un exposé sur le protectionnisme en decembre 06.
Soit ce positionnement est stratégique (Villepin parie sur le rejet de sarko et recentre à droite pour bénéficier le moment venu de l'investiture UMP) Soit il n'a aucun fond et aucune conviction ...

@ Militant PS

On est d'accord sur les convictions économiques DSK=Bayrou=Sarko. Mais on pourrait en dire autant de Aubry, Delanoe ou Royal. Si vous voulez un vrai candidat de gauche (sur les questions économiques s'entends car sur les questions sociétales c'est très facile de faire de la surenchère) vous savez ce qui vous reste à faire ...

@ Pat

Oui, je l'ai écouté, je l'ai lu, j'ai assisté (consterné) devant ma télé à ses meetings. J'ai un très bon (mauvais en réalité) souvenir de la campagne 2007.
Rappelez vous : Quand Sarkozy égranait ces mesures de la loi TEPA (vous savez, els cadeaux aux riches, tout ça ...) elle préférait l'attaquer sur la scolarisation des enfants handicapés et sur le fait que la police ne raccompagnait pas les femmes à leur domicile.

Je ne l'ai pas écris mais c'était entre les lignes. Le 21 avril en version cataclysme, ca a été la désignation de Royal par le PS !

@ Laurent

Villepin a un style Gaulliste, mais un logiciel purement libéral.

@ Olaf

Non, je ne rigole pas. J'apprécie NDA mais faut être réaliste. Le discours alternatif (protectionniste ou autre) n'est pas encore audible par l'opinion. En outre si NDA refait la faute de Chevènement à vouloir s'affracnhir sur clivage gauche droite, il aura le même destin que lui.

@ Sangaku

Tu poses une vraie question (si j'ai bien compris) au delà des a priori idéologiques initiaux, on juge aussi un homme politique sur sa plasticité intellectuelle, la capacité à être à l'écoute des idées nouvelles et à s'adapter à l'évolution du contexte.
On a pu croire pendant un temps que sarkozy en serait capable. Il montre que ce n'est pas le cas. DSK semble comprendre ce qui se passe dans l'économie mondiale, mais rien ne nous renseigne sur sa souplesse intellectuelle.
En résumé: La question est bonne mais nul n'a la réponse.

@ PMF

Je ne sais pas si c'est parce que tu me lis depuis longtemps, mais tu comprends toujours parfaitement mes billets, même dans ce qu'il y a entre les lignes !

Oui c'est ça : Engouement médiatique, bulle sondagière, difficulté à être investi et la conclusion que je n'ai pas osé : Candidature hors parti soutenu par la droite et les milieux d'affaires.

Malakine

@ Crapaud rouge

et dans les miennes ...

@ Yann

Tu as relu mon billet de janvier 08 sur l'hypothèse DSK premier ministre ? Bon, comme je le dit dans le billet, je pense que c'est trop tard. Ce serait une capitulation pour Sarko.

Au fait, je signale le dernier texte de sapir dont je recommande la lecture, surtout la conclusion sur la question de savoir si le protectionnisme est une condition suffisante ou non pour la relance :

http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/03/28/960-le-long-terme-le-court-terme-et-la-bonne-foi

Philippe

@Malakine,

Je trouve ton billet très intéressant. J'ai regardé DSK jeudi soir. Ses analyses m'ont semblé pertinentes, bien meilleures que les déclarations d'Aubry depuis qu'elle est à la tête du PS, élection qui reste toujours contestable et contestée même par ceux qui ne le disent pas ouvertement.
J'ai apprécié aussi le fait de la voir répondre sans notes et dans une langue qui nous change de celle dans laquelle s'exprime Sarko quand il ne lit pas! Et encore, même dans ce cas, il lui arrive d'inverser des termes (repères et valeurs à St Quentin).

Quelques remarques à la suite de la lecture des commentaires:

D'abord, DSK est au FMI pour 5 ans, donc il y serait encore après l'élection de 2012.Est-ce compatible?

Ensuite, il n'est pas vraiment de gauche, plutôt du centre gauche ce qui en fait un concurrent de F.Bayrou.

Enfin, cela me fait sourire quand j'entends dire de certains (Bayrou en particulier) qu'ils sont nuls en économie. Sarkozy est-il si compétent que ça? Il a été élu grâce à ses discours sur l'immigration qui lui ont apporté les français d'extrême droite et à ses promesses de "gagner plus" dont on voit, à part lui, ce qu'il en est.

jedoute

Monsieur,

Du haut de vos hautaines certitudes, vous oubliez de rappeler que c'est grâce à DSK et ses petites vacheries, grâce à la suffisance d'une intelligentsia gauche caviar avec Jospin, Fabius, Bartolone, Cambadélis, Mme Jospin.....et vous-même assurément que Ségolène Royal a perdu une élection imperdable ???

Nombreux parmi les électeurs de gauche ne l'oublieront JAMAIS, malgré le talent avéré de DSK

Ne l'oubliez-pas

Malakine

Monsieur

Du haut de mes hautaines certitudes, je tiens à vous signaler que je n'ai pas oublié ses tirades sur les femmes battues, son "prenez vous la main et aimez vous les uns les autres", ses airs de mystique en lévitation, sa tirade sur les enfants handicapés, ses propositions débiles (comme le fonds de pension collectif ou l'interdiction de la délocalisation des marques), les femmes flic qu'il fallait ramener chez elle, ses niaiseries à base de "gagnant-gagnant" et de "tout se tient", ses camps à encadrement militaire, sa démagogie participative dont il n'est rien sorti ... et j'en oublie surement.

Ce que j'attends d'un candidat "de gauche" c'est qu'il parle d'inégalités, de fiscalité, de libre échange, de rapport entre les salaires et le profits, de la manière de réorienter l'orientation libérale de l'Europe, la dictature des marchés financiers, du financement de la protection sociale, de la compétitivité de la france dans la mondialisation, de la crise écologique à venir, de la fracture générationnelle.. Autant de choses dont elle n'a pas dit UN MOT pendant toute la campagne

Ségolène Royal ne fût pas une candidate socialiste ou même de gauche. Ce fût un délire collectif. Et du haut de mes hautaines certitudes, je tiens à vous dire que je trouve ça profondément inquiétant que des gens qui se prétendent de gauche ne l'aient pas compris et croient encore que cette personne puisse être à la hauteur des enjeux actuels.

PeutMieuxFaire

"jedoute" : vous avez raison sur un fait : Ségolène a perdu une élection imperdable ; elle ne l'a pas oublié ; les autres non plus ! Et le PS reste divisé, 2012 compris...
Par contre je ne pense pas que le certitudes soient "hautaines" ; éventuellement stupides parce que 2012 reste éloigné et que la crise devrait aussi bouleverser la donne politique...

Néanmoins, dans le contexte de cette crise, et pour continuer à fantasmer sur ce sujet, rien ne semblerait pire à nouveau pour la démocratie qu'un duel au second tour entre le candidat de l'UMP (Sarko, Fillon, Jupé - je ne tranche pas) et Besancenot ! Non ?
C'est pour éviter cela que le candidat le mieux placé entre BAYROU, DSK et celui du PS devrait récupérer en cours de parcours le soutien d'un des deux autres... A la manière de Chevenement en 2007.

"Je comprends toujours" : Pour le billets politiciens peut-être, pour les autres : non ! :)

Malakine

"les billets politiciens" ... C'est vrai que ça marche mieux. 12 000 fois vus et 200 commentaires sur Marianne 2 contre 2500 à 4000 et une dizaine de commentaires pour mes derniers plus analytiques... Mais au vu des réactions, je me demande si ça vaut vraiment le coup. Ca suscite des réactions épidermiques de personnes pour qui la politique se résume à un concours d'égo en forme de staracadémie, sans que cela fasse réfléchir beaucoup. Je me demande si c'est vraiment mon truc et si je ne devrais pas carrément m'abstenir.

Oppossum

@ Je doute

Ah ! les soc' sont toujours légers et imprécis dans leurs analyses : rappelez vous bien, s'il y en a un qui tenait en piètre estime Ségo et qui ne l'a pas trop taclé , jouant à peu près le jeu, ce fût bien DSK ... Évidemment il ne pouvait s'empêcher d'avoir, sur les photos, ce petit pincement aux lèvres signifiant sa déception : mais enfin c'était bien lui le cocu no 1 et il était difficile de lui en demander plus .

Par contre effectivement vous pouvez en vouloir aux autres ... mais d'un autre côté, mettez vous à leur place ... c'est dur d'être conséquent lorsqu'on vomit quelqu'un ...

Quant à l' "élection imperdable ..." , vous êtes particulièrement risibles de raisonner ainsi, comme si tout vous était dû ! D'autant plus que cette gentille morgue inconsciente est l'assurance d'autres rendez-vous ratés ...

C'est d'ailleurs, au fond, le problème de DSK : Trop sûr de son charme séducteur et pas assez tueur (Qu'il choisisse l'étranglement comme Mitterrand ou la hache comme Chirac)

Lucide

DSK est plus à droite que Bayrou. Il n'y a que les étiquettes qui prétendent l'inverse.

Si vous êtes fan de DSK, c'est votre droit mais votre scénario me semble peu crédible.

Imaginez la scène : un programme conçu par la gauche, tiède consensus avec les Hamonistes, les Delanoïstes et les royalistes et un candidat de droite censé y croire et le défendre face à Sarkozy. Ça sent le même gag qu'en 2007 non ?

Et je ne parle pas même pas des coups de crasse que pourraient faire Ségolène ou Hamon si DSK était désigné comme le candidat du PS ...

Si le PS n'existait pas, alors oui votre poulain serait très bien placé mais ce n'est pas le cas.

Math

@Malakine
"Mais au vu des réactions, je me demande si ça vaut vraiment le coup. Ca suscite des réactions épidermiques de personnes pour qui la politique se résume à un concours d'égo en forme de staracadémie, sans que cela fasse réfléchir beaucoup. Je me demande si c'est vraiment mon truc et si je ne devrais pas carrément m'abstenir."

Je me gausse...
Evidemment, votre post à vous n'est en rien la mise en avant d'une personnalité... DSK c'est votre Jenifer de la star'ac à vous, et vous le soutenez avec beaucoup d'aveuglement...

"sans que cela fasse réfléchir beaucoup" : et vous, vous essayez de réfléchir sur ce que l'illuminée du Poitou propose, vous avez essayé de comprendre pourquoi elle intéresse encore ?
Je crois que non, vous êtes vous tout autant que certains dans la réaction épidermique.

200 messages, moins de 10 allant dans votre sens.
A vous entendre ça veut certainement dire que les 190 contre sont stupides.
Alala vive l'intolérance.

yann

@Math

A en juger par la longueur et la qualité des propos tenus sur marianne2 on est pas loin des 190 abrutis effectivement. Personne ne regarde les arguments c'est juste une joute verbale d'égos déchainés parfaitement représentatif des militants de Ségolène Royale. Au demeurant sur ce blog il n'y a pas grand monde qui apprécie DSK cependant on lui reconnait un sérieux qui fait grandement défaut à la reine du Poitou quoique vous en pensiez. Entre les Huns de Besancenot et les croisées de la Royale la gauche à vraiment un gros problème, mais peut-être est-ce calculé qui sait?

Au fait je vous signales que Ségolène a perdu les élections dans un monde normalement constitué on a tendance à changer une équipe qui perd.

Et sur les sujets importants comme le texte sur le dollars de Laurent Pinsolle seulement dix commentaires sur le texte de Maris concernant les rapports entre la chine l'UE et les USA 19 commentaires... . On voit ici que la seule chose qui vous intéresse avec vos collègues militant c'est les personnes, les idées çà vous passe au dessus du crane et c'est bien ce que l'on reproche à madame Royale, de la forme pas de fond une Sarkozy en jupon un Guaino en moins.

Math

Et donc Yann, Royal a réussi à survivre juste grâce à son image ? La moitié des militants PS qui ont voté pour elle, sont des gros abrutis, qui ne s'intéressent qu'à l'image ?
Je ne nie absolument pas le sérieux de DSK, ce qui, hélas, manque à Royal parfois, je vous l'accorde.
Mais cessez de la prendre pour une cruche finie qui n'a absolument aucune idée.
Elle est là, et bien là, avec des idées neuves.

DSK a bien plus de casseroles qu'elle, et qui plus est, il n'est pas vu comme un homme de gauche.

Math

Et il est idiot de penser qu'il n'y a que des royalistes qui ont posté sur ce sujet.
Généralement, ils défendent Royal dans leurs messages, et là, très peu engueulent Malakine sur l'expression "l'illuminée du Poitou"...

Malakine

@ Lucide

"suffisamment orthodoxe pour rassurer les élites économiques sur l’absence de réformes trop profondes du système, et suffisamment progressiste pour faire accepter au peuple un programme d’ajustement structurel d’après crise destiné à rétablir l’équilibre des comptes et retrouver la “compétitivité”

Si vous interprétez cela comme un soutien c'est soit que vous ne savez pas lire, soit que vous êtes débile.

Idem lorsque j'écris

"lorsque j'écris "soit un double présentant les mêmes caractéristiques type Jupé.Sur le fond, ce sera tout sauf un changement"

Ce n'est pas vraiment un label de gauche que je lui donne !

@ Math

Royal "des idées neuves" ? Sans dec ? Vous avez vu ça ou ?
Royal une femme de gauche ? En quoi ?

Je n'aurais pas été jusque là, mais oui, la moitié des militants du PS qui ont votés pour elle sont peut-être bien des abrutis aveuglés par l'image. En tout cas c'est ce que les arguments utilisés par ses soutiens laissent à penser.

Sur Marianne il y a manifestement eu une campagne de mobilisation des ségoléniens pour venir poster des commentaires. Ce n'est pas la première fois que j'ai des propos dur à son égard et "l'illuminée du poitou" c'est pas ce que j'ai dit de plus méchant.

Mais puisque vous voulez me chercher, vous allez me trouver ! Je vous garantis qu'à la prochaine conneries qu'elle sort une connerie, je l'allume et je ne ferais pas dans le détail ! Depuis sa superbe victoire de la présidentielle, j'ai cherché à l'épargner, par charité, considérant qu'elle était morte politiquement. Mais puisque manifestement elle dispose des soutiens actifs, alors il va falloir l'achever.

Je ne veux pas d'un deuxième mandat de Sarko, alors je ferais tout pour qu'en face on n'ait pas une nouvelle fois cette cruche !

Non il n'y a pas que des royalistes qui ont posté. Il y a aussi des antisémites. A moins que ce soit les mêmes. Après tout les ségolénistes et les antisémites ont en commun de juger sur les apparences.

Math

C'est ridicule de dire qu'il n'y a que des royalistes qui ont répondu à votre sujet sur DSK... c'est leur donné beaucoup d'importance...
Royal se fait démonter autant que lui quand il y a un sujet sur elle... sauf qu'elle, elle a du monde pour la défendre, DSK beaucoup moins.
Votre gars il est de droite, faudra vous y faire.
FMI et socialisme c'est un oxymore.
Y a pas à être royaliste pour le voir.
Mais ne vous méprenez pas, DSK je pourrais très bien voter pour lui si jamais c'était le candidat en finale face à Sarkozy.

Amusez vous à casser Royal comme jamais vous ne l'avez fait.
Aglagla je tremble, c'est tellement rare un article anti-ségo !
Vous ne serez pas le 1er, ni le dernier. Tout ça c'est très conformiste.

Ciao.
Un fan idiot de la sorcière people du Poitou.
Fra-ter-ni-tu-de !

Hopfrog

@ Malakine

« Non, je ne crois pas qu'on puisse parler de bulle médiatique car DSK a un vrai talent, une vraie épaisseur politique et une vraie stature internationale », écrivez-vous.

C'est joliment empaqueté mais, une fois retirée la réthorique de l'analyse politique, on viot mal ce qui reste en faveur de DSK. D'autant, comme vous l'avez justement remarqué, que ce monsieur restera jusqu'en 2012 extérieur à la scène politique française.

Or la politique française, d'ici à 2012, sera probablement tout sauf un long fleuve tranquille…

En revanche, suis entièrement d'accord avec votre jugement sur Ségolène Royal, qui n'a jamais été qu'une catastrophe ambulante — tout au moins pour son parti.

log

J'ai voté Royal en me disant que ça permettrait de limiter la casse, mais son show charismatique a bien failli me décourager, j'ai horreur du charisme qui est pour moi le comble de la vulgarité et de l'obscénité. Un truc de pervers pépère...ou perverse mémère.

Le fait est que sarko me rebutait aussi, encore plus. J'aurai du voter blanc.

RST

DSK = Devrait Surveiller sa Kekette

Je trouve ça excellent. Je l'ai pompé dans un commentaire chez http://www.superno.com/blog/2009/03/nouvelles-abjections-chez-natixis/#comments

Math

Au fait, il y a un autre article sur DSK sur Marianne2 et apparemment les royalistes se déchaînent encore !
http://www.marianne2.fr/G20-DSK-et-Lamy-ou-la-grande-victoire-du-socialisme_a177519.html?com#comments

Je ne comprends pas pourquoi les posteurs non-royalistes ne postent pas pour défendre l'homme brillant de GAUCHE, le meilleur socialiste de France, celui qui va nous sauver, le futur président.
Quoi !
On m'aurait menti !?
La plupart des posteurs ne sont pas pro-royal mais simplement de gauche et estiment que DSK est de droite !!!

O_o

Mais Malakine il a dit que DSK était le meilleur :-(

Militant PS

DSK...pfffffffff. Celui-là ne sera jamais président de la république française de gauche. Sauf s'il adhère à l'UMP. Il y est déjà la nuit.

Si c'est lui, autant prendre ségo, bien que ce ne soit pas ma tasse de thé.

DSK ? Surtout pas celui-là...DSK...DSK. Sautez comme des lapins, commandez des sondages si ça vous chante...mais zéro pointé à l'arrivé. Demandez à Delanoë l'issue des sondages du congrès....lol

Au fait, quel âge aura notre éléphant DSK en 2012 ? et et Obama ?

Malakine

Il y a une petite nuance entre un candidat qui professe des idées justes et un présidentiable. Hamon ou Dupont Aignan disent des choses intéressantes. Ce sont des gens intelligents qui réfléchissent et ont un regard nouveau, mais ils ne sont pas présidentiables pour autant. C'est peut-être pas juste, mais c'est la logique de la Vème qui veut ça.
DSK a la stature, quoiqu'on pense du personnage et de ses idées. Delanoe, Aubry et Royal ne l'ont pas. Personne ne les imagine sur la photo au G20. C'est tout.
Mais on pourrait dire pareil à droite. Borloo, malgré ses qualités ne l'a pas. De villepin, malgré son inconsistance idéologique l'a.
Et quand à l'homme brillant de gauche qui va nous sauver, il n'existe pas. Je voulais faire un papier aujourd'hui sur le thème "n'attendons rien de 2012" mais ces polémiques m'ont tellement miné que je n'ai pas eu envie d'écrire ce soir. On aura l'occasion d'y revenir de toute manière.

reno.th

la polémique "Royal - DSK" me parait vaine...
il me semble que le reproche principal qu'on peut faire à Ségolène Royal est d'avoir gâché les chances de la gauche sur une victoire, si ce n'est gagnée d'avance, au moins une victoire annoncée après Chirac pendant 12 ans... (avec Sarko au gouvernement).
Sa candidature était honorable et courageuse, mais elle n'a pas su la concrétiser pour deux raisons : manque d'ampleur, d'une part, et mise en avant un peu trop systématique (pour ne pas dire schématique) de sa féminité, comme si çà devait être un gage de compétence...
Oui, de même que ses idées, le charisme d'un personnage politique est important...
DSK donne une impression de sérénité et de compétence dans ses interventions (comme Sarko pouvait donner une impression de volontarisme...)

DSK a la stature et à gauche, c'est une denrée suffisamment rare pour qu'on l'encourage... s'il n'est pas toujours convaincant dans ses analyses(voir l'analyse pertinente de Malakine sur sa dernière intervention à la télé...) au moins, il a des idées, il est respecté de ses pairs et il n'a pas grillé toutes ses cartouches (le "sketch" de sa relation avec une employée du FMI n'a offusqué que l'Amérique puritaine : en Europe, c'est presque un gage de dynamisme !)

Math

@Malakine,
alors là, je veux bien être d'accord avec vous, DSK a une stature de président... mais avant de le devenir il y a plusieurs étapes... qu'il aura du mal à passer.

Et sinon, il suffit d'un peu d'imagination pour imaginer les autres présidentiables.
Vous croyez que Merkel, le sosie parfait d'Aubry en blonde, on l'y aurait vue sur cette photo ?

Sarkozy vous le voyiez présidentiable avant son élection ?
Si oui, vous pouvez constater qu'on peut avoir une stature de président, et se planter totalement par la suite en étant un homme à qui le costume de président ne sied absolument pas.

Allez, courage, vous arriverez à y voir Royal ;-)
Tiendez, allez lire ça, Royal nous raconte ses souvenirs de touriste au Forum social de Belem, à Washington : http://www.jean-jaures.org/essai23/essai23.pdf

olaf

Math n'a pas tord, les erreurs de casting, l'histoire en est pleine.

Napoléon, de petite taille, conquérant l'Europe avec un accent corse vu comme ridicule à l'époque. De Gaulle "has been" vieillissant. Louis XI, le rachitique. Bush, avec son air demeuré de benêt. Reagan, un cow boy d'opérette. Carter avec ses airs d'enfant de coeur. Bayrou le bègue à l'accent du sud à la tête d'un parti assez important. Thatcher, une harpie psycho rigide. Pompidou, un bourgeois tranquille et lettré. Giscard, un faux nobliau mais vrai roublard dans ses airs aristocratiques de vierge indignée. Et Villepin qui malgré toute son élégance de grand commis de l'état, poète à ses heures, membre éminent de la diplomatie française est sur la touche, empêtré dans des affaires judiciaires.

Et maintenant, Sarko, le roquet à la tête de l'état.

La politique, c'est pas que de l'image, ce sont la chance et les actes, bons ou mauvais, qui font la différence.

René Jacquot

@ Tous

Pour fêter le G20, je viens de faire une entrevue avec l'économiste Philippe Arondel (membre du Club Ulysse)sur la Crise et les différentes approches "philosophiques" pour y faire face (ce n'est pas un "catalogue" de mesures) mais une tentative de décryptage des schémas mentaux par rapport à la crise:

http://www.culturalgangbang.com/2009/03/philippe-arondel-damnons-le-pion-la.html

Sinon, j'ai mis la main sur une entrevue intéressante d'Emmanuel Todd dans le Spectacle du Monde de février 2009 notamment sur la sortie du religieux ou la mesure du narcissisme.

jeff

ce type est une escroquerie intellectuelle; ses propos d'il y a 6 mois ,declarant que le pic de la crise etait derriere nous, en est une illustration parmi d'autres !!

Magnin

Strauss Kahn président en 2012 ? Un ministre de l'économie qui a le plus privatiser depuis 30 ans (France Télécom et la Poste peuvent lui dire merci), un athlantiste ayant critiquer plusieurs fois l'attitude de Villepin durant le conflit irakien dans Haaretz (journal travailliste israelien), un type qui a fait virer Pascal Boniface du PS pour ses positions pro palestiniennes du PS, qui a gérré Sarcelles de manière totalement contraire au principes républicains français (en jouant sur les communautés, l'épisode du scandale de la piscine n'en ai que le résultat)... ce type ne peut être le candidat des républicains et du monde du salariat en France à moins de réver d'un 21 avril 2002 !!!!!!!!!!!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Stats


  • Fréquentation du site